En liberté dans les parcs de Montréal

Avant notre arrivée à Montréal, j’ai passé de nombreuses heures (comme vous ?) à parcourir blogs et forums pour en savoir plus sur la vie quotidienne avec un chien dans cette grande ville.
Toutes ces lectures n’ont eu qu’une seule résultante : me stresser. Tout semblait compliqué, interdit et semé d’embûches.

Les messages se multipliaient au sujet des amendes pour chien non tenu en laisse, sur l’obligation de trouver un logement près d’un parc à chiens, l’interdiction des chiens dans tous les commerces et restaurants, la difficulté de trouver un bailleur acceptant les toutous…etc

Venant du sud-est de la France où la police a bien d’autres choses à faire qu’amender les propriétaires de chien sans laisse, où les bailleurs ne peuvent interdire les animaux de compagnie et où les restaurateurs accueillent souvent à bras ouvert votre compagnon, me voilà déconfite.

C’est pourquoi je souhaite aujourd’hui partager avec vous la réalité concernant toutes ces restrictions.

En liberté dans les parcs avec pitou

On ne peut se leurrer : Montréal n’est une ville pas très accueillante de prime abord pour nos 4 pattes.
La journaliste Daphné Cameron explique : « Grossièrement, le nombre de chiens à Montréal serait donc passé de 130 000 à 98 000 en six ans, soit plus de 30 000 bêtes de moins.« 

Lire l’article complet : Montréal fait fuir les chiens dans La Presse.ca

Pourtant au deuxième jour de l’exploration du quartier où nous avons emménagé (Sainte Marie), au détour d’une promenade au Parc La Fontaine, mon esprit s’apaisa.
Je gardais précautionneusement Guns en laisse. Lui trépignant dans ses grands espaces où les écureuils le narguent.
Un premier chien nous doubla à toute vitesse pour tenter d’attraper ces mignons « rats des villes ». Un second gambadait gaiement en toute liberté, et un troisième plus loin reniflant sous les feuilles mortes.
Regard à droite, puis à gauche. Personne, ni même le policier posté au coin de Sherbrooke et Papineau, ne prêtait attention à cette scène.

Donc oui et re-oui, vous pouvez (même si c’est interdit) lâcher votre chien dans les parcs sans que personne ne vous fusille du regard.

Chien à Montréal

Guns en liberté dans la forêt du Mont Royal

Bien sur, je ne cesserais de répéter que chaque propriétaire de chien doit agir en son âme et conscience pour préserver la paisibilité des lieux.
Je ne lâche donc jamais Guns à proximité d’un enfant.
Je prends soin de rattacher Guns s’il y a trop de gens autour de nous.
Et surtout, je lui autorise cette liberté dans la mesure où il obéit immédiatement au rappel.

Le Mont Royal peut-être un terrain de jeux en liberté idéal. A certaines périodes, il n’y a pas grand monde et la forêt est vaste.

Enfin, même si Guns marche parfaitement au pied sans laisse, je ne m’aventure pas à le détacher en ville, sur les trottoirs. Montréal grouille souvent de monde, d’enfants qui voudraient lui tapoter les fesses par surprise et d’autres chiens plus ou moins sociables.
Et comme partout, certains citoyens sont traumatisés par des chiens ayant mordus des enfants.

A noter que les chiens sont théoriquement interdits dans le Vieux-Port. Toutefois, nous nous y sommes promenés sans problème avec Guns.

Concernant les sorties en ville dans les commerces et restaurants, le tourisme et les hôtels avec votre chien. D’autres articles vont prochainement paraître. Restez connectés!

Publicités